Partager
Version imprimable

L'église Saint-Léger

Souvent transformée au cours des siècles, l'église fut construite à la fin du VIIème siècle pour accueillir les reliques de Saint-Léger, abbé de Saint-Maixent de 656 à 662 qui fut assassiné en 678.

Devenue église paroissiale puis temple protestant après la Révolution, l'église fut en partie démoli: il ne subsiste aujourd'hui qu'une seule chapelle gothique ainsi que la crypte du VIIème siècle. 

Celle-ci fut condamnée au XVIIème siècle, et ne fut redécouverte par Alfred Richard qu'en 1875 et classée monument historique en 1879.

L’accès se fait par deux rampes, l’une avec escalier, l’autre non accessible. Deux couloirs parallèles voûtés occupent toute la longueur. Au sud, un 3ème passage aujourd’hui inaccessible rejoignait la crypte de l’Abbatiale.

Les couloirs débouchent sur une salle rectangulaire, de 14 mètres de large sur 6 mètres de long, séparée par une rangée de trois puissants piliers carrés d’où partent des arcs en plein cintre qui prennent appui sur la simple imposte des piliers.

 

Le tombeau de Saint-Léger devait se trouver derrière l’autel. A proximité, se trouve un autre tombeau avec un couvercle en dos d’âne datant du XIIIème. Sous le boudin qui l’agrémente, on peut lire l’inscription suivante:

 

« UNIVERSI CHRISTI FIDELIBUS AD QUOS PRESENS PAGINA PERVENERIT BENEDICTUS DEI GRATIA ABBAS TOTAQUE CONGRECAII »

« A TOUS LES FIDELES DU CHRIST A QUI CE PRESENT TEXTE PARVIENDRA. BENOIT ABBE PAR LA GRACE DE DIEU ET TOUTE SA COMMUNAUTE »