Les permis de mendier

Au début du XIXe siècle, les autorités publiques ont tenté de lutter contre la mendicité en enfermant les vagabonds du département dans l’Abbaye transformée en « Dépôt de mendicité ». L’échec d’un tel établissement a mené à la mise en place de nouvelles mesures. C’est pourquoi, à partir de la fin du XIXe siècle, certains préfets instaurent des permis de mendier afin de réguler et contrôler le vagabondage. Ces plaques en aluminium étaient délivrées par le maire de la ville de Saint-Maixent. Les plaques possèdent un petit trou afin de pouvoir être accrochées à une cordelette et ne pas être perdues. Au dos de chacune se trouve la signature authentifiant la plaque. Les personnes qui mendiaient sans autorisation étaient menées hors de la ville, ou encore emprisonnées.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×